AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumos maxima ... Joanna C. MoggLADY JONNY ♧

MessageSujet: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Dim 13 Mar - 10:17

joanna coleen mogg

« ne crache pas dans la potion avant de l’avoir testée ! »

✱ ✱ ✱
Bonjour jeune moldu, moi c'est Joanna Coleen Mogg, mais tu peux m'appeler Jonny, je suis âgée de 16 ans et je suis née le 12 juin 1960. Ma baguette est en bois de saule et contient du crin de sombral. Mon patronus est un lézard. Ici je suis les cours de étude des runes et divination, en sixième année, et franchement mon niveau est assez bon. Plus tard, j'aimerais être inventrice. On dit souvent que je suis créative, amusante, optimiste, sensible mais j'ai aussi beaucoup de défauts, en effet je suis imprévisible, fantaisiste, un peu trop curieuse, têtue. C'est d'ailleurs pour cela que le choixpeau m'a envoyé à poufsouffle.



« Joanna ! Qu’est-ce que tu fabriques encore ?! » Le bruit sourd en provenance du salon avait en effet déclenché l’inquiétude et l’énervement de Madame Mogg, une femme au foyer respectable, à l’encontre de sa jeune fille. En effet, Joanna, huit ans, adorait faire des expériences. Elle passait son temps à jouer avec les objets moldus de la maison, les démonter, les désassembler, pour tenter d’en constituer de nouveaux – et étrangement, cela était quelques fois concluant. Mais les dégâts étaient toujours considérables, et bien que Madame Mogg ne craigne rien pour sa moquette, elle était incroyablement soucieuse de savoir si sa fille se sortirait à peu près indemne de ses drôles de passes-temps. Mais ce jour-là, ce n’était pas un de ses tests incongrus qui l’occupait, non. Loin de là. « Maman ! Maman ! Tu devineras jamais ?Quoi donc ? » C’est vrai ça, quoi donc ? Elle avait découvert le remède contre son acné prochaine ? Un gobelin caché sous le canapé ? Une recette divine de la tarte aux pommes ? « Maman, continua-t-elle en déboulant dans la cuisine, ça y est ! J’ai utilisé de la magie ! » Elle est ivre de contentement. Sa première démonstration magique, elle en a rêvé ! Alors elle raconte, elle s’empêtre dans un flot de mots à la limite du compréhensible. Mais sa mère comprend, sa mère s’est depuis le temps habituée à son incroyable débit de parole. Elle raconte, raconte, elle était en train d’enlever les piles de la radio portable et, soudainement, elle a cassé l’appareil ; s’est énervée, a secoué la machine et PAF! tout s’est réparé, magiquement. Elle est folle de joie. Sa mère sourit tendrement. « Ton père sera ravi. » Oh, ça c’était vrai ! Son père, Monsieur Mogg, allait bien être plus que fier de son enfant. Huit ans, et une radio portable réparée ! Lorsqu’il rentre du Ministère où il est briseur de sortilèges, Monsieur Mogg est, en en effet, ravi. Joanna a une famille en or.

« Attends, je vais t’aider... » Heureusement que le jeune homme se porte volontaire ; elle n’aurait jamais osé réquisitionner son aide. Et pourtant, elle en a bien besoin. Sa valise est un peu lourde pour elle, la soulever lui demande un effort insurmontable. Mais le jeune homme, un peu plus âgé qu’elle, à ses cotés, lui permet de la hisser dans son compartiment. Elle y est seule, cela fait bien quinze minutes qu’elle galère pour monter ses bagages. Les gens passent devant elle en pouffant – aucun n’avait encore songer à entrer. Qu’a-t-elle de si risible ? Rien, à ses yeux, rien du tout. Elle s’est juste fait un chignon avec sa baguette en guise de pique, serait-ce inhabituel ? Elle trouve ça joli. « C’est original », dis le garçon en s’asseyant en face d’elle. Ah bon ? Peut-être, après tout, que les sorciers n’ont pas l’habitude d’utiliser leur bâton magique pour autre chose que pour jeter des sorts. « T’es pas bien bavarde. » Ah oui c’est vrai, c’est vrai qu’elle n’a pas encore ouvert la bouche, pas même pour le remercier. Mais bien sûr que si elle est bavarde, à ce moment-là elle est juste intimidée. C’est sa première fois dans le Poudlard Express, sa première année seule et indépendante, sans parents pour la surveiller. Elle laisse échapper un petit gloussement et répond en remettant derrière son oreille une mèche de ses cheveux clairs : « Désolée, je suis juste un peu... déboussolée. En fait je suis une vraie pipelette ; quand on m’a lancée, pas moyen de m’arrêter ! Enfin bon, euh, merci pour la valise. » Et voilà, elle ne lui a même pas permis d’en placer une. En même temps, il n’avait qu’à pas dire qu’elle n’était pas bavarde – c’était trop d’encouragement pour sa langue pendue. Mais le jeune homme n’a pas l’air d’être dérangé, ou mal ç l’aise. Il devrait peut-être, au vu de tous ces rires à l’encontre de sa camarade, derrière la vitre du compartiment. Au contraire, il continue à l’encourager. « C’est quoi ça ? » Il désigne du menton ce que Joanna tient dans sa main. Un fil. C’est un fil. Oh, peut-être parle-t-il de ce qu’il y a au bout de ce fil ? Au-dessus de sa tête blonde une pêche bien mûre et appétissante. Et Joanna la tient comme un ballon. « C’est une pêche flottante, explique-t-elle, c’est moi qui l’est inventée. Mon père m’a un peu aidée, mais sinon, c’est de moi. » Elle en est fière. Une pêche flottante, de qui d’autre cela pourrait-il être ? Elle n’entend pas les moqueries – ses oreilles se sont arrangées avec sa tête et n’entendront rien de ce qui blesse. Avec un accord comme ça, la petite Mogg ne sera jamais triste. « Personnellement, je préfère les prunes. » Cela, ses oreilles l’ont entendu. Très bien même. Elle n’aurait jamais cru rencontrer dès son premier jour à Poudlard quelqu’un qu’un fruit faisant usage de ballon n’effraiera pas. Alors elle regarde gentiment à son interlocuteur. Des prunes, oui, elle y pensera. « C’est quoi ton nom ? » Elle sourit. « Mogg, Joanna Mogg. Mais tu peux m’appeler Jonny. »

Elle est allongée dans l’herbe du parc, ses devoirs éparpillés près d’elle. Il fait beau, elle adore ça, le soleil, le ciel bleu, les tâches cotonneuses loin au-dessus de sa tête. Elle a un plein pichet d’une boisson bleu fluo à côté d’elle – de la granita de sa propre fabrication. Elle trouve ça délicieux, elle le boit à la paille. Et cette paille passe derrière ses oreilles et fait une petite boucle vers le bas avant de remonter vers sa bouche. Quand la granita passe dedans, ça fait un effet d’enfer, et puis ça lui rafraichit la nuque. Un peu plus loin dans l’herbe, James Potter se moque d’elle. Bien sûr les oreilles de la blondinette sont sensées ne pas entendre, mais cette gymnastique quotidienne est ardue, aussi a-t-elle fini par ne se rendre sourde qu’à certaines voix. Et celle de James Potter – honneur indéniable – en fait évidemment partie. « Tu n’as jamais pensé à te défendre ? », lui avait-on un jour demandé. Pff. Joanna, se défendre ? Comment pourrait-elle prétendre que la fiente du pigeon n'atteint pas le beau lézard après s’être défendue ? « Ce serait leur faire trop d’honneur. », avait-elle répondu. Réponse incomprise. Comment diable l’excentrique Joanna Coleen Mogg pourrait-elle un jour faire de l’honneur aux grands, aux beaux, au sérénissimes Maraudeurs ? Impossible à comprendre pour quiconque rentrerait dans le jeu de ces idiots. Mais Joanna sait, elle sait que la faire réagir est tout ce qu’ils voulent...
Du moins, elle connait la théorie. Sur le bout des doigts, oh oui, elle la connait cette foutue théorie. Comme s’ils allaient arrêter. Elle avait cru, longtemps, espéré ensuite. Puis elle s’était aperçue que son ignorance à elle les laissait indifférents – ce qui les intéressait, c’était que les autres rient. Et ça fonctionnait, et fonctionne encore, à chaque fois comme au premier jour – si ce n’est pas mieux. Ainsi la théorie est belle, mais la pratique est hideuse. Certainement pour cette raison que ce jour-là, lorsque les trublions du village désertent la place et qu’on lui propose, discrètement, de faire partie d’un nouveau groupe, une bande adverse aux Maraudeurs... elle accepte. Mille fois oui. La demande résonne comme mille questions heureuses à ses oreilles. « Tu veux être intégrrée dans un groupe de vrais amis ? » « Tu veux être prise au sérieux ? » « Tu veux qu’ils arrêtent de te prendre pour un clown ? » « Tu veux être respectée ? » « Appréciée ? » « Vengée ? » Dis, tu veux ?



Spoiler:
 



Dernière édition par Joanna C. Mogg le Lun 14 Mar - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... A. Lyes CallowayGIMME UR THRONE
& NOBODY GETS HURT.


MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Dim 13 Mar - 11:08

JONNY MON AMIE. admirez cette rime sublimissime ! (et tellement dure à trouver...ahem.)
bienvenue ma pote chapardeuse et good luck pour ta fiche ! (je réponds de ce pas à ton mp ;) )

____________________


revenge is a confession of pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... Narcissa A. Black Il n’y a rien de plus trompeur qu’un sourire...

MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Dim 13 Mar - 11:16

PIXIE
bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... Joanna C. MoggLADY JONNY ♧

MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Dim 13 Mar - 11:22

Merci les gens
Je m'empresse de finir ceci ! En espérant que ça vous plaira 8D

EDIT : Et... finiiiiiiiiiie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... Lily M. EvansPOUR VOIR LE FUTUR, IL FAUT
REGARDER DERRIÈRE SOI


MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Lun 14 Mar - 22:00

Et voilà ;D

____________________

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savages.skyrock.com/
Lumos maxima ... Joanna C. MoggLADY JONNY ♧

MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Lun 14 Mar - 22:02

Oooooh merci
Je sens que je vais m'éclater 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]   Aujourd'hui à 12:11

Revenir en haut Aller en bas
 

JONNY ♧ vis chaque seconde comme la toute dernière.[DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ►│ " Ce baiser dure deux seconde, ce flirt, toute une vie ."│◄
» On dit que quand on aime on ne compte pas, pourtant je compte chaque seconde depuis que vous êtes parties (Talya)
» jaydan&snow ⊹ things aren't what they seem to be
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Double Trouble :: 
Tu es un sorcier !
 :: Les registres :: Tes bagages t'attendent dans ton dortoir !
-
Sauter vers: