AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lena&mael ϟ lucky to be coming home again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lumos maxima ... Mael I. Leister☼ Petit nouveau

MessageSujet: lena&mael ϟ lucky to be coming home again   Sam 19 Mar - 19:29



« Lucky I'm in love with my best friend »

« Et celle-là ? Elle est pas mal, celle-là ! »

Je suivais le regard de mon meilleur ami qui fixait une jolie rousse qui venait de passer devant notre compartiment. Pour une fois, on était entre garçons. Depuis notre premier voyage, nous avions toujours partagé un wagon à six, à l'image de notre groupe de six meilleurs amis. Cependant, cette fois-ci, j'ignorais où se trouvaient les filles, et ce fut entre garçons que nous nous retrouvions. Oh, certes, il y avait bien les affaires de Lena, Skye et Robin, mais aucune d'entre elles n'avaient montré le bout de leur nez depuis que l'écarlate locomotive s'était mise en route. Ainsi, la conversation s'était rapidement orientée vers l'évolution des adolescentes de nos classes ou des classes inférieures et supérieures. En ce moment, mon meilleur ami craquait sur une belle cinquième année aux courbes généreuses et aux tâches de rousseur abondantes, ce qui ne faisait qu'accentuer son certain charme, il faut l'avouer. J'attirais de nouveau l'attention vers mes deux compagnons qui continuaient à commenter – puis noter – la jeune femme. Ça aurait été facile pour moi de me joindre à cette conversation, pour la simple et bonne raison que j'étais un individu de sexe masculin et que j'étais également aussi doté d'un cerveau et d'un cœur pour aimer ou ne pas aimer quelqu'un. Ou en l'occurrence, la trouver attirante ou non. Néanmoins, la seule problématique de l'histoire était que mon dit cœur était totalement voué à une autre jeune femme, une belle blonde aux cheveux bouclés et aux yeux azur. Elle s'était coupé les cheveux juste avant la rentrée, d'ailleurs, ses ondulations bondissaient désormais énergiquement sur ses épaules frêles que je rêvais de toucher, sa peau si douce, si pâle, si parfaite. Et ses lèvres roses que je désirais depuis tant de temps que je ne voulais même plus compter... Cette fille me rendait dingue, j'étais jaloux dès qu'elle s'approchait de quelqu'un d'autre, je devenais parano, et je ne pouvais m'empêcher de vouloir encore et toujours passer du temps avec elle. Sauf que, jamais je n'avais osé lui dire directement quelle importance elle avait pour moi, bien que j'avais à de nombreuses reprises tenté le coup. Jamais mes tentatives avaient été fructueuses, et au final, je prenais presque ces échecs pour un signal comme quoi il valait probablement mieux laisser le temps agir. En espérant qu'elle ne se fasse pas un petit copain entre temps...

J'ouvrais la bouche, indigné, tandis que Sam frappait violemment ma cuisse pour me réveiller. Sale gosse. Mes deux interlocuteurs éclatèrent de rire tandis avant que nous décidions de dévaliser le chariot de friandises. Ou du moins, tenter tant bien que mal de prendre assez de chocogrenouilles pour espérer obtenir une carte des sorcières et sorciers célèbres que nous ne possédions toujours pas. Peu de temps après, Skye et Robin nous rejoignirent, engloutissant des dragées surprises précautionneusement. Dans encore quelques heures, nous reverront le château de l'école de sorcellerie Poudlard afin d'entamer notre sixième année. Je me demandais assez ce qu'il allait advenir de moi et Lena durant cette année, je mettais assez d'espérance sur cette durée pour que notre relation évolue vers quelque chose de plus « fort ». Bien que le point que nous avions atteint était déjà énorme et rare. On se connait depuis tout petit, on a grandit ensemble, on a vécu ensemble. Peut-être que c'est trop demander de la vouloir pour l'éternité... Dans tous les cas, j'essayais d'attirer mon attention sur les blagues que faisaient mes amis et me joindre à leur plaisir, jusqu'au moment où le train s'arrêterait et que nous allions nous installer à la Grande Salle afin de participer à la cérémonie de répartition des nouveaux premières années, se remémorant notre répartition à nous.

***

« Crowley, Lena »

Elle avait quand même ouvert le bal, il y a de cela six ans. C'était la première de nous six à avoir été répartie, et comme on l'avait prévus, elle avait été nommée chez les rouge et or. Sur mon cas, mes amis hésitaient à savoir si j'étais plus un Poufsouffle qu'un Gryffondor, comme ils se demandaient où allaient bien pouvoir atterrir ma cinglée de jumelle... Dans tous les cas peut-être que sa répartition à elle avait influencée la mienne, comme celle de mes amis qui l'avait suivit. Peut-être que l'enfant de première année avait voulu suivre ses amis et ne pas se retrouver complètement à l'écart des autres.

***

« Leister ? »

Je sentis deux doigts contre mon menton afin de me faire lever la tête vers la personne qui me parlait. D'un œil critique, la professeure m'examinait, habituée à ce que je revienne souvent avec des mauvaises blessures. Elle était plus ou moins au courant de ma situation, à savoir que je n'étais pas un enfant battu mais un fugitif. Elle s'était parfois risquée à m'en parler, mais heurtée à un mur, elle se contentait simplement de m'envoyer me faire soigner à l'infirmerie le premier jour question de ne pas attirer les regards dès ma rentrée. Quoi que, il faut l'avouer que j'avais tendance à le faire souvent de moi-même, sans défiguration aucune. Dans tous les cas, cette fois-ci, je sentis la baguette d'aubépine de la professeur appuyer délicatement sur mon œil afin d'en minimiser les dégâts, avant qu'elle réplique quelques paroles inaudibles et s'en aille. Je retournais à mes amis, grimaçant à leur faire rire, en attendant que les premières années fassent enfin leur entrée et que le festin commence.

La soirée étaient bien entamée, lentement, en tant que Gryffondor, nous suivions notre préfet-en-chef qui était pour l'instant le seul détenteur du mot de passe de notre salle commune. Derrière la horde d'élèves d'années différentes, je faisais la route en compagnie de Lena qui me parlait de ses résultats scolaires et des cours que nous allions suivre. Après quelques minutes, nous parvinrent à pénétrer dans la salle commune ou un semblant de fête commençait à s'organiser par les plus vieux. Un large sourire aux lèvres, je me retournais vers Lena tout en l'interrogeant :

« Alors, prête à faire la fête, blondinette ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lumos maxima ... Lena Crowley
LUNAla version originale


MessageSujet: Re: lena&mael ϟ lucky to be coming home again   Dim 20 Mar - 10:50


« souviens toi de cette petite brise maritime qui faisait danser les fleurs de Wicklow... »

« Aoutch ! ». Fichue grosse valise, placée toujours au milieu de ma chambre. Pourquoi était-elle là, au faite ? Pourquoi ne l’avais-je pas déplacée avant de me déplacer avant ? Je venais juste de me prendre mon petit orteil dans un coin de la grosse malle qui me servait de bagages pour me rendre à Poudlard, lors de la rentrée, toujours le même jour. Et je peux vous l’assurer que ça fait mal ! « HAAAAA ! Tu fais chiier grosse malle ! Tu ne peux pas bouger un peu non ? ». Bon ok j’avoue, parler à une malle peut faire peur mais je ne suis pas devenue plus folle que je ne l’étais au début des vacances d’été. J’étais toujours la Gryffondor, aux cheveux blonds et bouclés. Ils étaient juste un peu plus courts, car je venais de me les faire couper durant l’été. Ca faisait encore plus garçon manqué, mais j’aimais bien. Donc les autres qui n’aimeront pas, je les remballerai comme d’habitude, me fichant bien de leur opinion sur ma personne. Sans rancune, n’est ce pas ? Bref, j’étais toujours au même point de départ : ma valise était loin d’être finie. Et le Poudlard Express n’allait pas m’attendre. Et c’était hors de question que je loupe une fois de plus le train ! Pas comme l’année dernière, ni celle d’avant. Et oui, je n’étais pas très ponctuelle comme fille. C’était plutôt rare de me voir à l’heure, à un rendez vous. « Lena ! Tu as bientôt fini ta valise j’espère ? ». Ca, c’était ma grand-mère. Elle s’impatientait, et surtout elle voulait s’assurer que pour ma sixième année, j’allais faire une rentrée des plus normales ! Quoi dire ? Lui mentir ? « Oui, oui… Bientôt. ». Je venais d’opter pour la survie de ma grand-mère, quoique… Si elle me voyait à cet instant précis : assise sur le bord de mon lit, en train de masser mon petit orteil engourdi par la douleur, et ma valise pas faite du tout… C’était une crise cardiaque assurée ! « Ton train ne va pas t’attendre Lena ! ». Ah ben ça, j’étais la mieux placée pour le savoir.

« Enya ! C’est par là ! ». Ma cousine allait faire sa première rentrée à Poudlard, cette année. Elle aussi venait d’apprendre qu’elle était une sorcière, née moldue. Et ben, pardis, bonne chance pour encaisser toutes les insultes à propos des Sang bourbes, comme dirait une certaine sang pur appartenant au vert et argent soit appartenant à la maison de Serpentard. « Enyyya ! Tu me regardes ou pas bon sang ? On ne va pas attendre des lustres ! Je ne souhaite pas faire à nouveau une rentrée originale pour ma sixième rentrée ! ». Jamais concentrée, quand il faut ! Exaspérante ! Pire que moi, des fois… « Oui, oui. Je t’écoute. » Elle me fit un sourire en coin, et seulement quelques secondes plus tard, elle reprit la parole pour me poser une question : « Qu’est ce qu’il s’est passé l’année dernière ? ». Désespérée par le comportement d’Enya, je soupirai tout en secouant la tête. « Trop de choses ! Et ce n’est pas le moment ! Dans le train… Quand j’aurais la certitude que je ne louperai pas le Poudlard Express cette année. ». Finalement, puisque je venais de lui promettre de lui conter mes petites anecdotes de mes rentrées infernales, elle se calma presque aussitôt et me suivit sans broncher, le sourire aux lèvres. J’étais prête à parier que ma sixième année allait être encore plus extraordinaire que ma cinquième et quatrième année.

« Alors, prête à faire la fête, blondinette ? ». Moi ? Est ce que j’étais prête à faire la fête ? Toujours ! Surtout si j’étais accompagnée d’Isaac… Bref, de Maël, mon meilleur ami depuis l’âge où on portait des couches-culottes. J’éclatai de rire, tout en le scrutant de ce regard pétillant de bonne humeur qui demeurait toujours le mien. Chaque année, à la même date, j’étais contente, heureuse, joyeuse de recommencer une nouvelle année en compagnie de Maël, Robin – la jumelle d’Isaac – de Skye et des autres. Cette dite année était à chaque fois autant, voire même plus, prometteuse de bonnes aventures, encore plus farfelues que celles des années précédentes. Je m’exclamai alors, ravie de le voir autant souriant et content. « Toujours partante, surtout quand tu es avec moi Isaac ! ». Ainsi, je lui pris la main et l’emmenai au milieu de la pièce, parmi tous les Gryffondor dans lesquels, anciens et nouveaux se confondaient. « Aller, prends moi par les hanches et déhanches toiii comme moi ! ». Folle non ? Je ne pouvais qu’approuver ce trait de caractère que je possédais depuis toute petite, déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lumos maxima ... Mael I. Leister☼ Petit nouveau

MessageSujet: Re: lena&mael ϟ lucky to be coming home again   Lun 21 Mar - 17:10



La rentrée à l'école de sorcellerie Poudlard était rarement quelque chose d'ennuyeux. A mes yeux, elle faisait office d'une transition entre nos vacances d'été et notre reprise en cours. Étant donné que nous arrivions en début de soirée, aucun cours ni formalités pour ces-derniers étaient prévus. D'autre part, avec l'excitation des premières années qui découvraient le château, l'euphorie de la plupart des élèves qui retrouvaient leurs amis et leurs habitudes, plus le festin qui suivait, l'ambiance était rarement maussade. Au contraire, et celle-ci s'intensifiait encore davantage lorsque nous débarquons dans la salle commune. Bien que quelques préfets se soient risqués à essayer de mettre un terme à ces fêtes plus ou moins non désirables, jamais la première fête de l'année n'avait été diminuée. Il s'agissait, comme celles où les Gryffondor gagnaient un match de Quidditch, d'un moment mémorable où bièraubeure, bonbons sorciers de toutes sortes et couleurs, jus de citrouille, musique et dynamisme étaient au rendez-vous. Avec les deux autres garçons du groupe, on avait prévu voler les quelques bouteilles de whisky pur-feu de nos parents afin de les ramener à l'école et qu'entre nous, on les finisse à cette fête ou qu'on se fasse une fête entre nous six. On était plus ou moins arrivés à en subtiliser quelques unes, mais à défaut de voir les autres garçons, une partie de moi se disait qu'il était peut-être une meilleure idée de garder les bouteilles que j'avais pour plus tard, le temps qu'on soit encore plus dans l'ambiance de la fête.

« Toujours partante, surtout quand tu es avec moi Isaac ! »

Elle me prends la main et je mémorise son sourire dans ma tête. On a beau être entourés d'une bonne centaine d'autres élèves et il a beau être plus que difficile de se frayer un chemin sans risquer l'écrabouillement totale, je ne vois qu'elle, et son sourire. Ses lèvres rosées, ses yeux bleutés, ses cheveux de blé. Je me dis qu'à force de la reluquer, elle va finir par s'en rendre compte et se poser des questions, comme Skye qui se doute de quelque chose depuis quelques temps maintenant. Probablement d'autres l'ont remarqué, mais peut-être que cette histoire ne verra jamais un réel jour. Peut-être qu'en fait, ce sont de pures fabulations et...

« Aller, prends moi par les hanches et déhanches toiii comme moi ! »

Ouais, en effet, vaut mieux faire la fête. Un large sourire étirant mes lèvres, je pose mes mains sur les dites hanches de Lena qui est déjà dans le rythme de la musique qui joue à tue-tête dans la salle commune. On s'éclate jusqu'à la fin de la chanson, bien que pour le coup, Lena danse bien mieux que moi. Et alors que quelques élèves de troisième année font éclater des pétards qui provoquent un bruit assourdissant dans la salle, je dépose un baiser sur la joue de Lena tout en lui murmurant à l'oreille que je vais chercher à boire. Mon butin récolté, je reviens sur mes pas, cherchant des yeux ma campagne tout en évitant les mouvements des autres élèves qui font la fête. Finalement, je la retrouve près des lourds canapés qui ont été poussés à l'aide sans doute de sortilèges vers le coin où la cheminée éteinte trône. Je m'assis sur le dossier d'un des fauteuils et lui tend son verre, ainsi qu'un pari :

« Cul-sec ? »

Je cogne doucement mon gobelet contre celui de Lena en guise de toast et avale d'une traite son contenu. J'attends qu'elle me suive, riant légèrement devant la tête qu'elle me fait, et lui tend la main dans le but de la faire tourner sur elle-même quelques fois et l'emmener de nouveau sur la pseudo piste de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lumos maxima ... Lena Crowley
LUNAla version originale


MessageSujet: Re: lena&mael ϟ lucky to be coming home again   Jeu 24 Mar - 15:32


« souviens toi de cette petite brise maritime qui faisait danser les fleurs de Wicklow... »

A peine avais-je recommandé – ordonné – à Isaac de poser ses mains sur mes hanches, que j’étais déjà partie dans le rythme de la musique qui était en train de passer. Pour moi, il ne fallait pas attendre un long moment lorsqu’il s’agissait de danser. Je le faisais, et cela d’un naturel affolant. Certaines filles s’obligeaient à se faire force à l’intérieur d’elles, pour dandiner leur petit corps merveilleux. Mais le résultat donné demeurait tout de même différent de celui dont je reflétais avec mon comportement hors-normes. Sur ce genre de filles, celles qui s’obligaient à être ainsi – pour être mieux vues -, on pouvait nettement distinguer de la fausseté, du mensonge, du superficiel et ce faux sourire rempli d’hypocrisie au passage. Cela m’exaspérait beaucoup mais hélas, il en fallait pour tous les goûts. Mais le naturel rendait mieux. Enfin, c’était mon avis personnel. Préférant oublier ces pensées, je mis toute mon attention sur le rythme de la musique, et posai mon regard pétillant de joie sur le visage de mon meilleur ami. Celui-ci semblait un peu encore… Coincé. Oui oui, c’est bien ça. Isaac avait un peu de mal à faire bouger son corps, ou carrément à se mettre à danser. Ce que je trouvais un peu exaspérant, presque déprimant. C’était une joie de danser ! Alors, comme je venais de le faire précédemment, je lui avais ordonné – recommandé – de poser ses mains sur mes hanches. Comme ça, d’après moi, il allait se sentir mieux, voire accompagné et peut être plus dans le mouvement. Puis, un rire s’échappa de ma bouche. J’aimais tellement ces petits moments qu’on passait tous les deux. Lui et moi. Mael et Lena. Seuls, en tête à tête. Les autres avaient comme désertés les lieux. Où était Robin ? Certainement avec un livre pour ne pas changer. Skye ? Avec un préfet ? Peut être. Quant aux mecs, je n’en avais aucune idée… De toute façon, je m’en fichais bien car j’appréciais de plus en plus ces petits moments de tête à tête avec Isaac. En d’autres sens, j’en avais besoin. Isaac m’avait manqué, bien qu’on était inséparables. Etrange non ?

« Cul-sec ? ». Isaac m’avait délaissé pendant quelques minutes, le temps d’aller chercher des boissons. Ce n’était pas le tout de danser, il fallait aussi s’hydrater. Lorsqu’il était parti à la quête de liquides rafraichissants, j’avais arrêté de danser… N’ayant plus mon cavalier, j’avais jugé inutile de continuer en solo – bien que certains garçons de notre maison ne demandaient que ça, soit une invitation à danser de ma part. Sous leurs yeux écarquillés, et déprimés, je m’étais installée sur un de ces gros canapés qui monopolisaient la salle commune des Rouges et Or. Reprenant ma respiration, et guettant le retour de mon meilleur ami, j’avais écouté tranquillement la musique restant tout de même dans le rythme. « Pourquoi pas. ». Attendez, ne me dites pas que vous vous étiez attendu à ce que je refuse ? J’espère que non, car c’est mal me connaître. Joueuse, je pris le verre qu’Isaac me tendait. Me fichant totalement de l’identité du liquide que j’allais ingurgité à l’instant, je remportai mon défi : Cul-sec, haut la main d’ailleurs. Posant mon verre - vide cette fois ci - sur une table qui se trouvait à côté de nous, j’adressai un large sourire à mon meilleur ami qui en avait fait de même avec son gobelet. Faussement déçue, je pris la parole. « T’es nul. Tu pouvais me laisser gagner cette fois ci. ». En vain, un rire venait de s’échapper de ma bouche.

Puis, Isaac me tendit à nouveau sa main dans le but de me ramener sur la pseudo piste de danse. Tiens, ca y est, Maël prend les commandes ? Ravie, contente, joyeuse, je ne me fis pas prier une seconde fois et me relevai tout en entrelaçant mes doigts entre ceux de mon meilleur ami. Ce fut à ce moment là, soit lorsque je me dirigeai vers la piste de danse aux côtés de Maël, que je remarquai que j’avais chaud ! Terriblement chaud ! Qu’importe… Je m’en fichais bien. Mettant ce détail de côté, je me collai à Maël, afin de commencer une nouvelle danse. Une danse avec lui, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumos maxima ... Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: lena&mael ϟ lucky to be coming home again   

Revenir en haut Aller en bas
 

lena&mael ϟ lucky to be coming home again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Double Trouble :: 
Le Château
 :: Premier étage :: Salle commune des Gryffondor
-
Sauter vers: